DE QUOI S'AGIT-IL ?


Ce type de mesures vise à déterminer, par le biais de prélèvements, la teneur en plomb des eaux destinées à la consommation humaine, qui ne doit pas excéder 10 microgrammes par litre (μg/L) pour garantir la sécurité des usagers.

La contamination de l’eau peut provenir de la corrosion des canalisations en plomb. La fabrication de ces dernières est interdite depuis 1995, mais elles ont été largement utilisées jusque dans les années 1950/60.

Les prestations d'EXPERTAM portent sur l'eau circulant dans les tuyauteries internes des bâtiments (après compteur). Si la législation n'impose pas ici le remplacement systématique des canalisations déjà en place, la valeur limite de la qualité de l'eau doit être respectée.

COMMENT LA MISSION SE DÉROULE-T-ELLE ?


Les professionnels d'EXPERTAM procèdent de la manière suivante :

• Visite de reconnaissance préalable du bien.

• Récupération du plan des locaux et des canalisations.

Inspection visuelle (selon cas) pour identifier les canalisations en plomb et les risques associés :
Localisation du branchement public, examen exhaustif de l’ensemble du réseau interne de distribution d’eau potable, recherche des facteurs favorisant la dissolution du plomb (temps de stagnation de l’eau dans les canalisations avant consommation, température de l’eau...).

Détermination des lieux de prélèvement d'eau :
Au niveau règlementaire, ceux-ci doivent être réalisés aux robinets normalement utilisés pour la consommation humaine. Pour le reste, EXPERTAM s'adapte à vos besoins : prélèvements à la demande ou stratégie d'échantillonnage proposée par l'opérateur, en fonction des caractéristiques du bien (à chaque extrémité des colonnes d’eau ou tous les x étages par exemple).

Réalisation des prélèvements, à l'aide de flacons en plastique fournis par le laboratoire :
La législation prévoit la prise d’un échantillon par point de prélèvement. Pour permettre une appréciation plus fine de la situation, nous en recueillons en général deux :
- 1er jet (règlementaire) : sans réalisation préalable de purges des installations de distribution d’eau, ni d’autres prélèvements avant la prise d’échantillon.
-  2ème jet : après écoulement.
Chaque prélèvement porte sur un volume d’eau soutirée en une seule fois.

Transmission des échantillons au laboratoire, avec leurs fiches de prélèvement respectives.

• Une fois les procès verbaux d'analyse au laboratoire revenus et les données liées à la mission traitées, établissement d'un rapport de détermination de la concentration en plomb dans l'eau.
Celui-ci mentionne les résultats détaillés des prélèvements (pour chacun s'il est positif ou négatif, selon dépassement ou non de la valeur seuil), et permet de conclure à l'existence ou non d'une contamination de l'eau.


UNE INFO, UN DEVIS ? CONTACTEZ-NOUS !

Aller au haut