DE QUOI S'AGIT-IL ?


Le DRIPP s'inscrit dans le cadre des mesures d'urgence de lutte contre le saturnisme. Il consiste à rechercher des revêtements dégradés contenant du plomb susceptibles de représenter un risque d’exposition dans les lieux habités ou fréquentés régulièrement par des mineurs et/ou des femmes enceintes. Il s'accompagne, le cas échéant, de préconisations pour supprimer ce risque.

Il peut être demandé par le directeur de l'Agence Régionale de Santé (ARS) ou éventuellement par le directeur du Service communal d'hygiène et de santé, lorsqu'un cas de saturnisme chez une personne mineure a été signalé au Préfet ou lorsqu'un risque d'exposition au plomb pour un mineur a été porté à sa connaissance.

COMMENT LE DIAGNOSTIC EST-IL RÉALISÉ ?


Les professionnels d'EXPERTAM procèdent de la manière suivante (conformément à l'arrêté du 19 août 2011 relatif au DRIPP) :

Vérification du calibrage de l'appareil à fluorescence X nécessaire à l'intervention, avant de commencer.

Inspection complète des locaux, listing et croquis associé. Chaque local est divisé en plusieurs zones pour faciliter la localisation des mesures à effectuer.

Identification des unités de diagnostic (UD)* recouvertes d’un revêtement dégradé et description de la dégradation (type de dégradation, localisation, surface, nature du substrat...).

Prise de mesures avec l’appareil à fluorescence X sur chaque unité de diagnostic dégradée.
Valeur seuil règlementaire définissant un résultat positif au plomb : concentration surfacique en plomb total ≥ 1 mg / cm2.

Prélèvements éventuels de revêtements (écailles de peinture, vernis) pour analyse chimique en laboratoire.

Préconisations sur la nature des travaux palliatifs à engager pour supprimer le risque d'exposition au plomb.

Établissement du rapport de repérage (au bureau), une fois les données terrain traitées et les procès verbaux d'analyse éventuels revenus.


UNE INFO, UN DEVIS ? CONTACTEZ-NOUS !


*Unité de diagnostic (UD) : un ou plusieurs élément(s) de construction, considéré(s) comme une même unité à inspecter, pour avoir a priori le même substrat (plâtre, bois, métal, brique…) et le même historique en termes de construction et de revêtement.
Ex. : une porte et son huisserie dans un même local, chaque mur d'une même pièce, ensemble des plinthes d’une même pièce...

Aller au haut